Comment on devient médium ?

Comment on devient médium ?
Votez amis Belges !

Considérez qu’il existe de nombreux plans et sous-plans au-delà du monde physique et aussi ce que nous appelons « astral » (c’est-à-dire le plus proche de notre monde), a de nombreux niveaux de conscience dans lesquels les individus désincarnés se déplacer et même certains incarnés.
En fait, nous savons, pour les explications qu’ils nous ont données, qu’avant d’entrer dans le monde astral lui-même, l’individu peut rester temporairement attaché au plan physique dans l’observation des événements qui affectent ses propres funérailles ou la douleur des êtres chers ou d’autres faits qui l’ont affecté pendant son existence. Nous savons aussi que pendant la méditation transcendantale ou dans certains états particuliers de conscience, certains individus ont le phénomène de « bilocation » et peuvent bouger et se mouvoir dans ce même niveau de conscience.
Ainsi, certains médiums peuvent entrer en contact avec ces habitants temporaires (vivants ou désincarnés) qui peuvent exprimer leur confusion, leur douleur, leur colère, leur étonnement ou toute autre chose qu’ils vivent.
Après cette étape, il peut y avoir une fermeture momentanée du désincarné dans son propre monde de rêve, dans lequel il peut réaliser et satisfaire les désirs plus grossiers qui le lient trop étroitement au monde physique et qui l’empêcheraient d’accéder à une relation consciente avec les autres habitants du monde astral véritable.
Cette condition, cependant, n’est accessible à personne. Par conséquent, il n’est pas possible pour un média de recevoir des messages des désincarnés à ce stade.
Plus loin encore, enfin, il y a le Plan Astral « conscient » dans lequel les actions et les relations sont semblables à celles qui s’expriment sur le plan physique et qui maintiennent intacte la personnalité de l’individu, libérée cependant des impulsions les plus grossières dérivées des frustrations et expériences karmiques qui ont finalement trouvé leur consommation.

Voici plusieurs niveaux dans lesquels les mondes exprimés réalisent les caractéristiques des individus qui les partagent, dans une communauté en parfaite harmonie les uns avec les autres.

Je ne parle pas d’autres plans d’existence supérieurs à celui-ci, parce que nous connaissons bien les autres divisions qui voient une expansion des conditions de vie et d’expression auxquelles l’individu désincarné peut accéder.
Le fait est qu’un médium, selon sa prédisposition intérieure, peut entrer en contact avec tous ces plans et, par affinité, « rencontrer » telle ou telle personnalité. Donc, même les individus qui veulent plaisanter ou qui sont curieux, ou d’instruire pour ce qu’ils savent ou « croient » de savoir.
Il n’y a pas d’empêchement, mais il n’y a pas non plus de certitude que le communicateur peut avoir la sagesse que, de bonne foi, il croit avoir.

Il n’en demeure pas moins que nous sommes les seuls à pouvoir juger quelle est la vérité que nous estimons juste pour notre personnalité humaine et spirituelle parmi les nombreuses personnes qui nous sont racontées par des personnes incarnées ou désincarnées. …Mais quelle est la différence ?